En quoi consiste l’affacturage ?

En quoi consiste l’affacturage ?

26 septembre 2019 0 Par Nikolittlestar

Votre fonds de roulement est mis à mal à cause de nombreuses factures impayées ? Vous ne souhaitez pas recourir à un nouveau prêt bancaire pour vous en sortir ? Essayez l’affacturage ! Découvrez dans cet article comment l’affacturage peut vous aider à stabiliser votre flux de trésorerie et quels sont les différents types d’affacturage ?

L’affacturage en bref

Solution de financement permettant aux entreprises de se faire payer leurs factures dues, l’affacturage offre de nombreux avantages par rapport aux prêts bancaires. Pour les entreprises d’affacturage, les créances qui leur sont cédées par les entreprises sont des garanties de paiement. Grâce à cela, elles peuvent leur avancer la somme (jusqu’à 98% du montant de la facture) et se faire rembourser ensuite par le client.

Les entreprises recherchant de la stabilité dans leur flux de trésorerie trouveront dans l’affacturage un financement rapide pour continuer à optimiser leur fonctionnement.

affacturage

Affacturage versus crédit bancaire

Entre ces deux solutions de financement, pour certaines entreprises l’accès aux prêts bancaires n’est pas la meilleure des solutions pour répondre à leurs besoins financiers, surtout si elles font régulièrement face à des fluctuations de trésorerie.

Avec une entreprise d’affacturage, les conditions sont plus flexibles et permettent de disposer de manière certaine de ces fonds. Contrairement à un prêt bancaire, vous n’aurez pas de dette à rembourser, mais une commission prélevée. Pour les entreprises en démarrage, les banques peuvent être récalcitrantes à accorder des crédits, avec tout un processus d’approbation (ou pas) qui peut durer des semaines. Pour de nombreux chefs d’entreprise, les prêts bancaires sont une solution en dernier recours, peu désireux de vouloir s’endetter à nouveau.

À noter que si l’affacturage ne concernait que les entreprises évoluant dans le B to B, les startups y sont éligibles également depuis peu.

Les différents types d’affacturage

Il existe différents types d’affacturage selon ce dont votre entreprise aura convenu avec la société, il en existe néanmoins deux assez courants.

L’affacturage avec recours

C’est la forme la plus courante. L’entreprise d’affacturage (le factor) avance à l’entreprise propriétaire de la créance, un pourcentage sur le montant total de la facture, entre 80 et 98%. Le factor effectuera ensuite lui-même le recouvrement intégral de la facture auprès du client. Une fois la facture réglée, le factor revient vers l’entreprise émettrice de la facture, lui remettant le solde (entre 2 et 20%), déduit de leurs frais.

En cas d’insolvabilité du client ou de non-paiement durant une durée déterminée, c’est l’assurance-crédit qui couvrira l’entreprise, à condition que celle-ci ait été contractée. Dans le cas contraire, l’émetteur de la facture devra rembourser l’avance faite par le factor et se retourner ensuite contre le client.

L’affacturage sans recours

Le procédé est le même que l’affacturage sans recours, toutefois, en cas d’insolvabilité ou de non-paiement du client, l’entreprise émettrice de la facture n’endossera pas la responsabilité et n’aura pas à rembourser l’avance émise. C’est la solution la plus efficace pour se protéger des factures impayées.

N’hésitez pas à demander quel type d’affacturage vous sera proposé, quelles seront les conditions et demandez à ce que cela soit bien stipulé dans votre contrat.

4/5 - (1 vote)