Les gestes de base pour porter secours

Les gestes de base pour porter secours

22 juillet 2019 0 Par Nikolittlestar

Si l’été est pour nous tous synonyme de vacances, de bien-être et de chaleur, cette période de l’année est aussi une période propice aux problèmes de santé. En effet, le fait de passer un moment prolongé dans une atmosphère surchauffée entraîne des troubles plus ou moins importants allant de l’épuisement au malaise cardiaque en passant par le coup de chaleur. Si les nourrissons, les personnes âgées, mais aussi les sportifs sont plus sensibles pendant l’été, vous devez vous aussi redoubler de vigilance. Et pour cause, aussi bien vous que moi, personne n’est à l’abri. Pour unique exemple, l’arrêt cardiaque est responsable du décès de 50 000 personnes par an, et ce, uniquement en France ! Et si dorénavant les gestes de premiers secours sont intégrés dans les programmes scolaires dès l’enseignement primaire, bon nombre d’entre nous ne savons pas forcément comment réagir. Je vous propose donc de découvrir quelques-uns des gestes qui sauvent.

Comment utiliser un défibrillateur ?

Dans de nombreux cas d’arrêt cardiaque, le cœur continue à battre, mais le rythme des battements est anormal. Le cœur ne peut alors pas assumer son rôle de pompe sanguine. On doit alors si l’on est témoin d’un arrêt cardiaque agir au plus vite, alerter les secours (composez 15). Ensuite, assurez-vous que la victime est en sécurité avant de pratiquer le bouche-à-bouche et procéder à des compressions thoraciques en alternance. En attendant l’arrivée des secours, corrigez ce défaut cardiaque à l’aide d’un DAE comme ceux proposés sur le site de Matecir Defibril. Le DAE pour Défibrillateur Automatisé Externe est un petit appareil portatif, facile d’utilisation qui fonctionne au moyen d’une batterie autonome. Mettez le DAE en marche et laissez-vous guider par les instructions délivrées par l’appareil. Dénudez la poitrine de la victime et placez les électrodes selon les instructions figurant sur l’emballage ou les électrodes. Assurez-vous que personne ne touche la victime pendant que l’appareil analyse son rythme cardiaque. Si la machine détecte un rythme cardiaque anormal, elle délivrera alors un choc électrique ou une défibrillation. Si l’appareil vous invite à entreprendre des compressions thoraciques, faites-les sans tarder en alternant 30 compressions et 2 insufflations. Si la victime reprend conscience et respire normalement, mettez-la sur le côté en Position Latérale de Sécurité (PLS). Pour finir, les électrodes ne seront ôtées, l’appareil éteint UNIQUEMENT par les secours dépêchés sur place

Quels sont les gestes de premiers secours ?

Gestes de premiers secours : les étapes pour porter secours

Comme moi, initiez-vous aux gestes essentiels du secours d’urgence. En attendant, les 4 étapes clés pour porter secours consiste à sécuriser le lieu de l’accident et les personnes impliquées, à apprécier l’état de la victime, à demander de l’aide puis à effectuer les gestes de premiers secours. Vous devez pouvoir fournir aux services d’urgence le numéro de téléphone d’où vous appelez, votre nom, la nature du problème, les risques éventuels, le nombre de personnes concernées, l’état de chaque victime, les premières mesures prises. Même si je ne vous présente que deux cas, n’oubliez pas pour autant les autres risques comme le risque incendie cet été.

Gestes de premiers secours : l’étouffement

En cas d’étouffement, que la personne ne réponde pas et soit consciente, qu’elle ne puisse ni parler, ni respirer, ni tousser, donnez-lui au maximum 5 claques dans le dos. Bien sûr, entre chaque claque vérifiez que tout rentre dans l’ordre. Ensuite, si les claques n’ont pas fonctionné, faites au maximum 5 compressions abdominales. Pour cela, placez-vous derrière la victime, posez un des poings fermés entre son nombril et l’extrémité inférieure de son sternum. Alternez « claque » et « pression thoracique » en attendant les secours ou que la victime reprenne une respiration normale. 

Gestes de premiers secours : le saignement

Parce que nous sommes plus enclins à prendre des risques et à manquer de vigilance pendant l’été, les coupures sont alors plus fréquentes. Mieux vaut alors faire une pression sur la plaie pour arrêter le saignement. Pour éviter tout contact avec le sang, demandez à la victime de comprimer elle-même sa blessure, dans le cas contraire exercez une pression directement sur la plaie en protégeant vos mains avec un sac plastique, une paire de gants ou encore un linge. Allongez la victime en position horizontale, demandez à quelqu’un d’alerter les secours si vous n’êtes pas seuls. Si la plaie continue de saigner, comprimez-la encore plus fermement. Comprimez jusqu’à l’arrivée des secours.